bouchon ou mélange le débat de l'alimentation des rongeurs
A table!

 

Et comme pour beaucoup de sujet il n’existe pas une réponse universelle, ce qui convient à l’un n’ira pas à l’autre et vice versa. Alors voyons ensemble quel choix entre bouchon ou mélange, L’éternel débat de l’alimentation des rongeurs.

D’abord ça dépend beaucoup des espèces, là où le lapin ou le cochon d’inde herbivores strictes ne consomment aucune graine ni céréales, le rat et la souris selon les cas sont de bons candidats à la nourriture par mélange.

Les bouchons qu’est ce que c’est ? Commençons par le commencement. Il s’agit de sortes de croquettes compressées, chaque morceau contient donc le pourcentage de lipides et protéines indiqué sur l’emballage. Point positif : votre animal ne peut pas trier, son repas sera donc parfaitement équilibré.

Points négatifs : ces petits morceaux grisâtres peuvent ne pas être attirants du tout pour votre animal, qui aurait envie de manger des coco pops toute sa vie ?

Il n’y a que très peu de marques de bouchons réellement équilibrés et donc adaptés, il faut donc chercher, et tester. De plus il arrive que les animaux digèrent mal cette alimentation,

Les mélanges, qu’est ce que c’est ? Basiquement il s’agit de divers éléments ( céréales, flocons de céréales, oléagineux, graines, etc ) mélangés ensemble selon les taux nutritionnels recommandés pour une espèce en particulier. Ce que nous faisons donc, Chez Oni. Points positifs : il s’agit d’une alimentation variée, peu sujette à la lassitude que peut générer l’administration de bouchons. En général les mélanges font envie, une bonne choses notamment pour les rongeurs un peu affaiblis par une maladie par exemple. En fonction de la composition il est aisé de se rapprocher des goûts de son animal avec les mélanges, et donc proposer une alimentation alliant plaisir et bonne santé.

Points négatifs : le mélange peut être trié par votre petit loulou. Ainsi il peut se retrouver carencé en cas de tri intempestifs sur une longue période.

Voyons spécifiquement ce que ça donne en fonction des espèces !

Commençons par le rat, mes chouchoux. Les rats ont de la chance, les deux conviennent donc pour eux ce sera fonction des individus qui composent votre troupe.

Si vous avez une troupe avec un membre qui trie beaucoup, avec un dominant difficile qui mange systématiquement ce qu’il préfère sans laisser accès aux dominés déséquilibrant ainsi sa ration et celles de ses camarades, il est certain que l’alimentation par bouchons sera bien préférable, question de santé. En revanche de façon général en dehors de ces cas spécifiques, et de quelques autres similaires ( rat très effacé qui n’ose venir à la gamelle que longtemps après que les copains aient pioché le meilleur par exemple ), les mélanges conviennent parfaitement.

Pour les souris on va avoir un peu le même contexte. Les mâles vivant seuls il n’y aura pas ce soucis de dominant/dominé concernant la nourriture. Les deux options sont donc valables, et c’est un choix à faire de votre part.

Les gerbilles peuvent avoir une tendance à l’embonpoint, qu’on retrouve d’ailleurs chez le rat. Il faudra donc faire particulièrement attention au tri. Si vous choisissez le mélange, qui est parfaitement valable pour ces charmantes bestioles, au même titre que les bouchons, dés lors que vous en trouvez aux bons taux généralement recommandés.

Le hamster vivant seul vous n’aurez pas de souci au niveau social concernant la gamelle. Le fond de votre réflexion s’axera sur le tri, car ici aussi mélanges et bouchons conviennent très bien.

Lapins et cochons d’inde, herbivores stricts ne mangent pas de graines, céréales, légumineuses etc… C’est pourquoi si l’on ne peut pas les nourrir avec une alimentation 100% fraîche constituée de verdure, aromates et légumes, il faut privilégier les bouchons adaptés.

Le chinchilla, particulièrement sensible, doit faire l’objet d’un strict respect de ses besoins.Ainsi on tendra plutôt vers les bouchons afin de limiter l’apport energétique.

Quant aux octodons , particulièrement sujets à l’obésité et soumis à un régime très pauvre en sucre et graisse. Il pourra consommer un mélange de graines (blé, avoine, seigle et orge ), spécialement adapté à ses besoins.

Pour ma part j’ai choisis le mélange il y a plusieurs années maintenant, les bouchons ne convenaient pas à ma troupe. Ils avaient des soucis intestinaux avec cette alimentation. Désormais je varie régulièrement leur recette en fonction de ce qui reste en dernier dans la gamelle.Pas de lassitude, la gamelle fait envie, elle sent bon, il y a également une diversité de textures que je trouve importante. Ils sont en pleine forme, ont un poil doux, soyeux, et un transit impeccable.

La clef est donc de bien connaître l’espèce, et ses animaux, ce qui convient à une troupe de rats peut très se révéler catastrophique dans une autre troupe. A vous de choisir votre préférence au regard de vos bébés.

Bouchon ou mélange : le débat de l’alimentation des rongeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *